CONTACTS

image nekkaz xxx

Salem, Azul,

Pour toute information sur le projet de création du Mouvement pour la Jeunesse et le Changement (MJC). Le plus rapide et le plus simple sera par email : nekkaz.mjc@gmail.com

Contact : ALGER
Mouvement de la Jeunesse et du Changement ( MJC )  :
M. Lotfi DERRADJI, coordinateur national / Tel : 05 56 57 19 34

Représentation à Paris, France
nekkaz.mjc@gmail.com
SMS UNIQUEMENT SVP : (33) 6 60 41 90 59

Chokran/Thanmirth/Merci

Rachid Nekkaz
رشيد نقاز

 


Commentaire

CONTACTS — 147 commentaires

  1. si sincère,honnête et résolument engagé pour concrétiser les idées que vous clamez et réclamez alors vous avez mon soutien, ma colère et toutes mes compétences à votre service.

  2. رســالــة عــاجــلــة من أحرار الجزائر إلى السيد رشيد نكاز :
    السلام عليكم و رحمة الله و بـركـاتـه
    نحن مشرفو صفحة وان تو ثري تحيا الجزائر باسم كل حرّ في الجزائر نتقدّم إلى السيد رشيد نكاز بطلبنا هذا المتمثّل في طلب مساعدة مالية مستعجلة للسيد رباعي محمد عدلان الذي كان ضحيّة لاوّل عملية جراحية لمرضى الهيموفيليا في الوطن العربي و هو في حالة كارثية لكن الحمد لله فقد بلغت المساعدات لحد الآن حوالي 2 مليار سنتيم .
    و نحيطكم علماً أنَّ المبلغ الإجمالي للعملية هو : 5 ملايير سنتيم و مكان العملية بفرنسا و الموعد يوم 21 أفريل 2015
    كما نعلمكم أنَّ الحملة التضامنية متواصلة عبر كامل القطر الوطني من أجل بلوغ مبلغ العملية الجراحية خلال الأيام المقبلة القليلة و شكراً
    حسابه فيـ Ccp :
    رباعي محمد عدلان
    Ccp : 4237853 CLé 16
    Solidarité avec Adlane
    نرجو من كل الجزائريين نشر هذه الرسالة و كتابتها في التعليقات على منشوررات صفحة رشيد نكاز و أيضاً نطلب من باقي الصفحات نشر هذه الرسالة حتى تصل في أقرب وقت إلى السيد رشيد نكاز و شكراً
    Max de Partage svp
    صفحة 1.2.3 viva l’algerie

  3. salem mr nekkaz j’ai deux enfants zakaria 13ans et fatima 9ans, ils souhaitent vous voir président un jour bonne chance et bon courage

  4. .MEGDOUD BACHIR A BESOIN DE VOTRE AIDE
    هدي قصة بشير في المقال ارجو النشر .و المساعدة
    *****************
    ARTICLE A LIRE ET A PARTAGER S.V.P.-
    *****************************
    A TOUS NOS AMIS /MEGDOUD BACHIR A BESOIN DE VOTRE AIDE
    je voudrais que vous lisez cette article , car c’est important wa Jazakoum Allah Kheir incha Allah ,
    Bachir MEGDOUD est un jeune homme 39 ans , papa de 3 enfants , atteint d’une maladie rare en Algérie , il est atteint d’une maladie chronique héréditaire grave dite ( Coagulopahtie ) déficit du facture 2 , hémorragique
    Cette maladie reste difficile à prendre en charge en Algérie , l’état Algérienne n’a pas donner une suite favorable pour qu’il puisse se soigner à l’étranger , malgré que certains ministres lui ont promis de lui venir en aide comme il nous dit Monsieur MEGDOUD que des promesses ,
    On demande aux cœurs généreuses afin de lui venir en aide pour qu’il puisse se faire soigner , Bachir ne travail pas , et il ne peut pas travailler à cause de sa maladie ,
    pour toute information contacter Monsieur
    MEGDOUD Bachir Tél 07.73.63.57.26
    Wa Jazakoum Allahou kheir Incha Allah

    https://www.facebook.com/groups/347360092125116/

  5. Bonjour Monsieur Nekkaz,

    Je suis un simple citoyen algérien, et je souhaiterais rejoindre votre parti politique en tant que membre, j’habite à Alger.

    Je suis convaincu que je peux apporter une valeur ajoutée à votre partie politique par mes compétences, mon savoir faire & ma détermination, pour le seul et l’unique objectif « Une Algérie jeune, moderne & autosuffisante ».

    Meilleures salutations,

  6. bonjour
    l’Algérie est vraiment malade, notre économie est très faible , la grand question qui ce pose , avec tout les moyenne quand n’a en main soit en financement ou humain ,

    pourquoi on ait dans cette situation !!!

    le citoyenne cherche assurance de vie ,, logement , travail, moyen transport dénie et respectueuse,
    et surtout un service de sante pour tous , nul est a labris

    nous Etant que citoyen algérien en a pas confiance des politicien et tous les partie ex……………….

    problème de Algérie est le Control , et la gérance ,,,, et trouve des homme dénie

    qui veut améliore et aidez sont peuple …

    on ais très lion c’est grave virement grave

  7. Mes chers compatriotes , merci de soutenir mon action contre le gouvernement français .
    Ceci dit le gouvernement algérien, ne répond pas non plus à mes appels.
    Rabah Bouguerra
    21 avenue Julien Bailly
    46100 Figeac
    Tél. 0565347192 ou 0679652322
    E-mail. h.r.bouguerra@gmail.com

    Figeac, le 16 décembre 2014.

    Monsieur François Hollande
    Président de la République.
    Palais de l’Elysée
    55, rue du Faubourg Saint-Honoré
    75008 Paris

    Lettre recommandée avec avis de réception

    Objet : demande de déchéance de la citoyenneté française.

    Monsieur le Président de la République,

    Mes multiples requêtes, auprès de vous depuis votre élection à la tête de la présidence de la république, ne reçoivent aucune réponse. Et ce silence me conduit à vous adresser cette demande dont je mesure la gravité.

    Monsieur le Président de la République, j’ai été spolié de mon outil de travail avec la complicité des services de l’Etat et de la justice. Une grave accusation mais aisément vérifiable par vos services. Il en faudrait moins d’une heure.

    Plus grave encore, Mme Françoise Martres, en sa qualité de présidente de la chambre sociale de la cour d’appel d’Agen, a pris à mon égard une décision discriminatoire dont le caractère raciste est clairement établi.

    Mme Françoise Martres a fait de la justice de la république, une justice raciste. Les preuves sont disponibles. Aucune institution ne les a contestées.

    Que peut faire un simple citoyen devant la puissance de ce magistrat ? Rien.

    Je voudrais tout simplement bénéficier de l’indemnisation à laquelle la loi m’ouvre droit.

    Pour vous permettre de mesurer toute l’ampleur de cette catastrophe judiciaire, je vous en présente les différents moments :

    1 – Je suis le fondateur de l’organisme de formation ADC.

    En 1992, j’ai créé l’organisme de formation ADC (l’association pour le développement des compétences) dont j’étais le directeur. Ce centre dispensait des enseignements du Cnam (Conservatoire national des arts et métiers), préparait les diplômes de l’université de Cambridge et surtout le Daeu (Diplôme d’accès aux études universitaires) : un magnifique outil d’insertion sociale et professionnelle, en partenariat avec l’université de Toulouse le Mirail. J’étais aussi le responsable des actions d’orientation du Conseil régional Midi-Pyrénées et des dispositifs de Pôle-emploi En fait, ADC était le plus petit centre universitaire au monde !
    ADC est ma création, nul ne peut contester ce fait. Ses projets sont le fruit de mes compétences. Je suis, aussi, le financeur de cette structure, un financement auquel mon ancien collaborateur que l’on retrouve sur ce dossier, avait aussi participé pour moitié.

    2 – Les prémices de la spoliation.

    Comme toute structure associative ADC avait un conseil d’administration dont j’étais un administrateur légalement désigné et un président qui se disait, à l’époque, mon ami.

    Hélas, j’ai tardivement compris que la seule raison du rapprochement du président de l’association auprès de ma personne, était la possibilité, pour lui, de s’accaparer entièrement l’organisme de formation. En effet, le président de l’association ne possède même pas le baccalauréat. Qui peut croire, un seul instant, qu’un individu à peine lettré, puisse manager un établissement universitaire, si petit soit-il ? La suite sera un véritable désastre judiciaire, financier et éducatif.

    Profitant d’un conflit avec une structure tierce qui, pourtant pénalisait ADC, en pratiquant à mon égard de la discrimination, le président de l’association, promu à cette fonction grâce à ma cooptation, va curieusement, prendre la défense de cette partie adverse. Ce président va même monter un dossier en recourant à des pratiques délictuelles pour justifier mon licenciement, moi le fondateur de la structure.
    Ce président s’est appuyé sur le soutien, de l’instigatrice du conflit, une militante de l’UMP, et d’un autre administrateur, qui s’affiche comme adhérent au PS. Pour cette raison, les hommes politiques, de droite et de gauche, observent un silence complice.

    3 – De la situation du président de l’association et de ses 3 complices :

    Le président de l’association était en situation d’illégalité absolue au regard de la loi dont il ne respectait aucune disposition et plus particulièrement l’article 4 qui pose l’obligation de tenue du registre des associations. La loi a même prévu des sanctions pénales pour la violation de cette disposition. Le président ne pouvait faire valoir que le soutien de 3 autres membres et de ce fait ne disposait même pas d’un conseil d’administration, conforme aux statuts qui prévoient 13 membres. Les preuves sont publiques.

    Il s’agit de :
    M. Exiga Jean-Claude, président de l’association
    Mme Martignac Monique, membre de l’UMP
    M. Couchouron Yves, membre du PS.
    M. Cayre Guy, un anonyme qui a disparu, une fois le forfait accompli.

    En résumé, les services de l’Etat et de la justice, ont permis à des hors-la-loi, au sens premier du terme, d’agir selon leur bon vouloir. Ils ont commis des fautes pénales sur lesquelles la justice ne veut pas se prononcer. Il est clair que cette situation nous éloigne des principes républicains.

    J’ai subi une spoliation grossièrement maquillée en licenciement par 4 hors-la-loi. Je mets au défi les services de l’Etat et de la justice d’en apporter un quelconque démenti et surtout d’en apporter les preuves.

    4 – De la responsabilité des services de l’Etat et de la Justice :

    Il est parfois utile de se répéter : je suis le fondateur de l’organisme ADC et j’en étais aussi un administrateur légalement désigné De ce fait, j’étais, et je le suis toujours, une partie concernée telle que visée par la loi du 1er Juillet 1901. Or, à la naissance du conflit, j’ai saisi simultanément le Préfet et Le Procureur de la république.

    La préfecture ne cessa de me répéter : « Au nom de la séparation des pouvoirs, elle ne pouvait intervenir ». Et il a fallu plus de trois ans de procédure pour que la préfecture admette que la loi permet la communication du dossier.

    C’est juste le temps qu’il a fallu au président de l’association pour mettre ADC, en cessation de paiement. En laissant au contribuable une ardoise des plus lourdes : entre 1 et 2 millions d’euros.

    Ce fait est indiscutablement établi : courrier officiel de la préfecture.

    Quant au Procureur de la république, il classa sans suite ma requête, moi qui demandais seulement la désignation d’un administrateur judiciaire pour arbitrer le conflit !

    La loi de 1901, une référence pour les structures associatives, est pourtant claire : les autorités administratives et judiciaires doivent intervenir dans les conflits naissants. Et pourtant, elles ne le firent pas. Cette absence d’intervention est un soutien à l’action illégale du président de l’association.

    Sauf à affirmer que le modeste président d’une modeste association est au-dessus des lois, ces autorités auraient dû intervenir. Pourquoi ne l’ont-elles pas fait ?

    5 – Le conseil de prud’hommes :

    Il rendit un jugement entièrement à charge. Un conseiller prud’homal, ami du président de l’association et de ses 3 complices, prit part aux débats et participa au jugement comme si de rien n’était
    .
    C’est un outrage à la justice qui ne semble pas ébranler les défenseurs des principes républicains. C’est aussi une faute particulièrement grave.

    Il a fallu bien des démarches pour que le procureur général délivre sa sentence : sans contester la relation d’amitié entre un juge et mes adversaires, cette haute autorité judiciaire, me déclara qu’il n’y a plus rien à faire.

    Sauf information gardée au secret, ce conseiller prud’homal, M Blanchon Gérard, continue à rendre la justice comme si de rien n’était.

    Aujourd’hui, je n’arrive même pas à obtenir un simple bulletin de salaire, un droit paraît-il. Apparemment, pas pour moi.

    6 – Les multiples infractions à la loi : fausses déclarations, faux témoignages, usage d’un faux témoignage obtenu par des moyens illégitimes, diffamation…

    Pour parvenir à ses fins, le président de l’association produisit, entres autres, deux témoignages faux et extorqués.

    Le président de l’association a déclaré à la justice qu’il avait fait intervenir la gendarmerie pour me faire sortir de mon bureau. C’est faux. Je me suis adressé à la gendarmerie pour en obtenir une attestation. Elle refusa en me renvoyant vers le procureur de la république. Celui-ci m’indiqua que la gendarmerie n’a pas à m’établir un tel document.

    Autrement dit, le Procureur de la république sait que j’ai été spolié sur la base d’une simple fausse déclaration. Est-ce cela la justice de la République ?

    Le président de l’association produisit une attestation de la secrétaire déclarant que je portais préjudice à ADC, mon outil de travail. Ne pouvant prouver ses déclarations, la loi considère qu’il y a diffamation. En outre, j’apporte la preuve qu’à la suite de ce témoignage, elle a bénéficié d’une promotion extraordinaire. Elle est même devenue la directrice de l’établissement. Incroyable ! Il est clair que ce témoignage contrevient aux dispositions de la loi.

    Malgré les preuves, Monsieur le Procureur de la République classa ma plainte sans suite.

    Le président de l’association produisit, aussi, une attestation de mon ancien collaborateur mais celui-ci me remit les preuves des pressions qu’il avait subies. En effet, Le président de l’association lui mit le deal, entre les mains. : témoignez contre M. Bouguerra et je réglerai votre situation financière. Cela s’appelle une extorsion de témoignage. Le 2 février 2011, j’ai déposé plainte auprès de M. Le Procureur de la république, pour usage d’un faux témoignage obtenu par des moyens illégitimes et diffamation.

    Le 19 février 2014, soit plus de 3 ans plus tard, Monsieur le procureur de la république prit également une décision de classement sans suite.
    Cette décision, en raison des délais de prescription, met à l’abri, le président de l’association, des autres poursuites possibles. Ainsi, un hors-la-loi fait la justice de la République.

    Sur ce point la responsabilité de l’état est engagée.

    7 – La cour d’appel :

    Malgré les nouveaux moyens déposés, la cour d’appel, a balayé tous les arguments développés pour ma défense. Elle a juste reconsidéré le motif de licenciement qu’elle a minimisé : la faute grave est retenue au lieu de la faute lourde.
    A ce stade, il n’y a rien à dire. Cependant, quelques mois plus tard, elle eut à juger l’appel de mon ancien collaborateur. Celui-ci obtint gain de cause, pratiquement, sur l’ensemble de ses revendications.
    Mais la comparaison des deux arrêts, celui de mon ancien collaborateur et du mien, résonne comme un coup de canon dans un système judiciaire qui semble ne plus avoir de repères. En effet, sur les revendications communes et notamment la plus importante, la requalification des postes de travail, la cour d’appel classe le collaborateur à un niveau hiérarchique nettement supérieur au mien. Je rappelle que j’étais le directeur de la structure. Rien, absolument rien ne justifie une telle décision. Les diplômes, les expériences, les postes eux-mêmes, tout est en ma faveur. Au-delà de ces critères, c’est la convention collective des organismes de formation qui fait force de loi et elle est indiscutablement en ma faveur. Mais qui pourrait oser un tel classement qui fait fi de tout : de la loi et même du simple bon sens ?

    Mme Françoise Martres l’a fait au mépris des lois de la République.

    8 – Le conseil supérieur de la magistrature :

    J’ai saisi le CSM, par une plainte visant la présidente de la chambre sociale. Considérant que la décision prise en faveur de mon ancien collaborateur se réfère explicitement à mes fonctions au sein d’ADC, ce fait exclut toute erreur de traitement des deux affaires. C’est donc en connaissance de cause que le juge a pris cette incroyable décision qui remplit tous les critères légaux de la discrimination à caractère raciste.

    Le CSM, dans sa réponse aussi incroyable, ne conteste nullement l’accusation de racisme portée contre la justice mais rejette ma requête, au motif que je n’aurais pas cité nommément le magistrat visé.

    Cette affirmation est tout à fait inexacte. En outre, et en dépit de la grave accusation, est-il nécessaire de mentionner son nom, sachant qu’il figure obligatoirement sur la décision de justice qu’elle a prise ?

    Ce magistrat dont l’identité est clairement mentionnée sur la requête, est aussi présidente du syndicat de la magistrature. Comment a-t-elle pu prendre une telle décision ?

    9 – Madame la Ministre de la Justice.

    La loi permet à Madame la Ministre de la Justice de faire appel de la décision du Csm. Je l’avais saisie par lettre recommandée. Elle n’a même pas voulu répondre à ma requête.

    Sur ce point la responsabilité de l’état est également engagée.

    10 – La cour de cassation :

    La cour rejeta mon pourvoi car mon avocate que j’avais payée d’avance, malgré ses engagements fermes et clairs, n’a pas produit le moyen né de la comparaison des deux arrêts de la cour d’appel. L’étude comparative de ces derniers montre bien que j’ai bien été victime d’une décision discriminatoire à caractère raciste et la cassation obtenue.

    Mon avocate n’a fourni aucune explication.

    11 – L’ordre des avocats au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation :

    Devant le silence de mon avocate, j’ai saisi le président de l’ordre pour la mise en œuvre de la responsabilité civile professionnelle. Après des échanges qui ont duré plus d’un an et demi le président de l’ordre m’informe qu’il ne retient pas la responsabilité de ce professionnel. Son argumentation débute par un élément absolument faux.

    L’affaire doit être tranchée par la cour de cassation qui a été saisie le 24 juin 2014. Pour l’instant, l’examen de ma plainte n’a pas commencé.

    12 – Plainte pour prise illégale d’intérêt et abus de biens sociaux.

    Le 7 Janvier 2012, le président de l’association déposait le bilan, ce qui signifie qu’il avait mis en cessation de paiement la structure alors que j’avais laissé sur les comptes 200 000 €. Cette somme a donc disparu, puisque le président de l’association nie son existence. Il a suffi de trois années pour vider ADC de l’essentiel de ses missions dont la plus forte : la préparation du Diplôme d’accès aux études universitaires (Daeu).

    Où sont passés les 200 000 € ?

    Le 30 Janvier 2012, je déposais plainte contre le président de l’association et les trois personnes qui l’accompagnaient, pour « prise illégale d’intérêt et abus de biens sociaux ».

    A ce jour, soit près de trois ans plus tard, la justice n’a pris aucune décision. Sans doute elle le fera après le 30 janvier prochain. Ainsi, le président de l’association pourra invoquer le délai de prescription.

    13 – La gendarmerie nationale :

    Le 11 Juin 2013, une brigade locale de la gendarmerie m’appelle pour m’informer que ma dernière requête à M. Le procureur de la république est classée sans suite. J’ai exprimé mon étonnement à mon interlocuteur qui me confirma cette décision même s’il ne semblait pas suffisamment informé du motif de la plainte.

    Sitôt la communication terminée, j’ai adressé une lettre à M. Le procureur de la république, lui demandant de me confirmer sa décision. Dans sa réponse, le parquet m’informe que pour ce dossier, comme pour le précédent, l’enquête est toujours en cours. Autrement dit, il n’y a pas de classement sans suite.

    Estimant anormale cette initiative de la brigade locale, j’ai saisi le commandement départemental qui me confirme la décision annoncée sans pour autant considérer son courrier comme une notification officielle.

    Cette autorité conclut qu’il n’y a rien d’anormal dans la démarche de la brigade locale.

    J’ai demandé l’intervention de l’Iggn (Inspection générale de la gendarmerie nationale) pour auditer les enquêtes. En effet, dans ma requête, j’ai précisé que le principe d’impartialité tant dans la réalisation de ses enquêtes que dans l’expression de ses recommandations, ne me semble pas du tout respecté.

    L’Iggn m’informe que tout est normal et m’annonce même une date de la décision de classement sans suite : le 10 juillet 2013. Une date qui n’existe pas puisque la décision n’a toujours pas été prise.

    Sur cette plainte, il semble exister une divergence entre le Procureur de la république et la gendarmerie. Je dénonce les pressions que cette dernière a exercées sur moi.

    14 – Le tribunal de grande instance :

    Alors que la cour d’appel venait de condamner lourdement le président de l’association pour le licenciement de l’ancien collaborateur qu’elle a jugé sans cause réelle et sérieuse, le Tgi lui accorde une mesure de redressement, après le dépôt de bilan. Ainsi, la cour d’appel, le contraint au paiement de la somme de près 200 000 € avec les charges pour ce motif et d’autres infractions au droit du travail.

    Cependant, cette décision du Tgi, efface, pour ainsi dire la sanction judiciaire puisque le paiement est pris en charge par le Fngs (fonds national de garantie des salaires), autrement dit la collectivité nationale. Rien ne permet de justifier la décision du Tgi en contradiction flagrante avec celle d’une instance supérieure.

    Le président de l’association a détruit des emplois, les nôtres, comme l’essentiel de l’action éducative dont le Daeu. Mais pourquoi lui a-t-on accordé cette mesure, alors que des centaines voire des milliers d’entreprises, involontairement en difficulté, sont directement mises en liquidation ?

    Ce n’est que le 15 avril 2014 que le Tgi prit la décision de liquidation judiciaire. Le président de l’association laisse aux contribuables une lourde ardoise.

    15 – Le Défenseur des droits.

    J’ai saisi le Défenseur des droits de toutes ces violations du droit. Je lui ai demandé d’engager une médiation en vue de trouver une solution équitable. Ma dernière requête, enregistrée sous le n°14-004154, ne semble pas déclencher les prémices d’une solution.

    Pourtant à propos de la gendarmerie, le défenseur des droits, avait condamné une unité qui avait seulement empêché le citoyen Hervé Cousnon à se rendre à une réunion publique à Lascaux, organisée par un ancien président de la république.

    16 – Le devenir d’ADC, ce joyau de l’éducation :

    Le président de l’association et ses 3 complices ont :
    – détruit une structure éducative, un véritable joyau, qui s’en émeut ?
    – détruit des emplois, qui s’en inquiète ?
    – détourné la somme de 200 000 €, qui peut les sanctionner ?
    – laissé une lourde ardoise, qui paiera ?

    Et aucune instance de la république, ne semble s’en émouvoir, bien au contraire, en l’espèce des hors-la-loi trouvent compréhension et même protection auprès des services de l’Etat et de la justice.

    Une enquête rapide pourrait montrer que cette situation cache un désastre encore plus important. Quand la gendarme-enquêtrice m’appela pour m’annoncer un classement sans suite, je lui fis remarquer que son action est illégale. Elle me fit une réponse qui glace le sang : « On m’a demandé de le faire et je le fais ». Sa hiérarchie, y compris l’Iggn, ne trouve rien d’anormal. Mais, qui lui a demandé de le faire ? Et si on lui avait demandé de m’abattre ?

    Monsieur Le Président de la République,
    Je ne demande rien d’autre que l’application de la loi. J’ai été spolié et je souhaite qu’une indemnisation juste et équitable me soit octroyée.

    Considérant que la République ne me protège pas comme elle le fait pour tous les citoyens, je vous demande de prendre une décision de déchéance de ma citoyenneté française. Je mesure la gravité de ma demande mais je n’ai guère le choix.

    Monsieur le Président de la République,
    Je suis universitaire….Je viens de passer 20 ans sur la mise en œuvre des programmes locaux et nationaux d’insertion sociale et professionnelle… Je suis écrivain…Je défends un message de paix républicain. Quand certains médias m’offrent la possibilité de m’exprimer, c’est pour faire avancer l’amitié entre le peuple français et le peuple algérien…J’en suis un trait d’union. Je ne suis pas un voyou mais c’est en tant que tel que je suis traité par les institutions de la république.

    Si vous pensez que la République n’est pas capable de me rendre justice alors je vous prie de m’exclure de la communauté nationale.

    Dans ce cas, et si la République le souhaite, je quitterais immédiatement le territoire national.

    Dans l’attente de votre décision, je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de mon profond respect.

    Rabah Bouguerra

  8. السلام عليكم

    شكرا شكرا كثيرا رشيد نكاز لقد رددت الامل للشباب
    في العيش الحر النزيه الكريم في وطنه الام الجزائر

    الله يجازيك

  9. السيد رشيد نكاز انا من الجلفة اولاد نايل اكبر مجموعة قبلية في شمال افريقيا…نعدك باذن الله ان نكون معك لا لشيء الا لانك نصرت الله ..بنصرتك المراءة المسلمة….ونعدك اننا لن ندخر جهدا في نصرتك لاننا بك ننصر عزتنا

  10. السلام عليكم يا رشيد نكاز
    حسب ما نلاحظ فقد فاقت شعبيتك كل مسؤول في الجزائر
    هلا تكرمت لزيارتنا في ولاية باتنة
    انها ولاية الابطال التي لاتنسى يا اخ رشيد
    وسوف نقول ببعض الزيارات لمناطقها
    وشكرا على مبادرتكم

  11. تحية عطرة ازفها لمواقفك السلمية الشجاعة كشاب جزائري فحل وأنا سيدي من المعجبين بتواضعك في الوقت الذي يسعى فيه أصحاب الشكارة للفوز بالفيزا الفرنسية تتخلى انت على الجنسية الفرنسية
    لكن سيدي المحترم الكلام وحده شبع منه الشباب والنغمات السياسية والانتخابية والله بصراحة تركنا نفد الثقة في السياسيين مثلا ولاية بسكرة لدينا 04 مشاريع كبرى تخيل ماهي….. 04 سجون

    المهم أخي نكاز نعطيك ملاحظة: إعلم أن نسبة كبيرة من الشباب عازف على الزواج بسبب البطالة والفقر ومشتقاته ومنهم أنا المعني بالكلام لديا سكن آيل للسقوط في حالة يعلم بيها غير ربي فإن كنت حقا تريد مساعدة الشباب فتكرم عليا بمساعدة لترميم منزلي وأنا مستعد لإستضافتك بمنزلي المتواضع وأن تقف علىالحقيقة المرة التي تركتني أكتب لك آهاتي هذه
    للاتصـــــــــــــال اذا نويت تدير الخير في شاب طايحة بيه

    khadraouiyoucef7@gmail.com

  12. سيد راشيد انا راني معاكعلا خاتر راك مقناعني بكلامك من نهار لي جيت الي الجزائر
    او راني مستعد نعونك في البلدية لي نسكن فيها وهي من اكبر البلدية في العاصمة من ناحية الكثافة السكانية بلدية الرغاية ولله راني مستعد نوقف معاك حتي الموة جربني او ما تخافش انشاء الله

  13. Bonjour Mr NEKKAZ

    JE SUIS INSCRIT SUR LA LISTE DES 100.000 SOUTIENS DEPUIS QUELQUES MOIS, MAIS A CE JOUR JE NE VOIS PAS COMMENT ET QUAND VOUS COMPTEZ CONCRÉTISER LE PROJET DE LA CRÉATION ET DE LA STRUCTURATION DU MOUVEMENT ET COMMENT VOUS ENVISAGEZ LE DÉVELOPPEMENT DE VOTRE ASSISE POPULAIRE NÉCESSAIRE (APC ,APN ASSOCIATIONS LOBBING ) A LA RÉUSSITE ….

    Bien cordialement

  14. Bonjour MR NEKKAZ ,je souhaite d’être une membre de votre parti, j’ai 22 ans, je suis de Boumerdes .. et comment je peux contacter monsieur Rachid Nekkaz.
    J »ai un master en immunologie et je suis une écrivaine … j’espère faire quelque chose avec vous ..
    merci de m’avoir contacterhttp://nekkaz-mjc.com/wp-admin/edit-comments.php?comment_status=all#comments-form

  15. Mr Nekkaz je suis de tout coeur avec vous, j’admire ce que vous fetes et cette lueur d’espoir que vous apportez aux jeunes rabi y wafkek .j’aimerai aussi savoir ou ce trouve votre bureau a alger

  16. Bonjour MR NEKKAZ

    Je souhaite être un membre actif dans votre parti

    je suis de BAB EZZOUAR

    attendons votre feedback

    meilleures salutations

    ABBAS Abdellah

  17. السلام عليكم إخواننا وأخواتنا الجزائريين

    الاقتراحات: إيجاد الحلول

    1
    المال فتنة في عصرنا

    حماية المال العام ضد الخونة مثال شكيب خليل « مليارات الدولارات » مليارات الدولارات

    الجزائر جمهورية ديمقراطية ليست مملكة

    الشرطة المالية
    مراقبة البنوك في مكافحة غسل الأموال والنقل غير القانوني في الخارج

    الشرطة المالية في الخارج
    مراقبة السفارات والقنصليات الحسابات المصرفية

    الاقتصاد والعدل والقانون والمواطنة شفافية

    ويمكن أن تصبح الجزائر « ألمانيا » أفريقيا إن شاء الله

    دولة الجزائرية الديمقراطية الاجتماعية ذات السيادة ضمن إطار المبادئ الإسلامية

    توقيع محمد نسيم الملقب الشهيد العربي بن مهيدي

  18. je voudrai participer au projet politique de rachid nekkaz et bien sur fonder le MJC, j’habite a oran jai 26 ans et je vien de terminer mes etudes droit ………….jattend un reponse de votre part

  19. Salam Alaykoum

    Suggestions:
    1)
    Les banques doivent se moderniser pour passé au crible tout ses clients
    Les banques doivent inviter leurs clients à lui fournir des justificatifs d’identité, de domicile et de revenus. Une pratique de transparence, toutes les banques devront actualiser leurs données clients avant la fin de l’année, pour aider à la lutte contre le blanchiment d’argent.
    2)
    La Banque d’Algérie , le tresors publics et la cour des comptes doivent informer les citoyens des dépenses et dés entrées d’argent (transparence) et bonne gestion siteweb
    3)
    Sonatrack doit etre transparente vis a vis des citoyens exemple: PETRONAS MY

    1 2 3 Vive l’Algérie et vive le peuple Algérien

    Je reve d’une Algérie moderne et repectueuse vis a vis de ses citoyens Algérie inshaa’Allah

    P.S: On m’a privé de mon passeport Algérien alors que je suis un citoyen Algérien, je tiens a leurs dire que je suis et que je resterais Algerien a vie, et que j’aime mon pays

    Baraka Allah Fikoum

  20. Salam Alaykoum

    La Hogra

    Tandis que des Algériens de souche sont privé de passeport Algérien (Leurs droit) comme moi Algerien de souche privé de mon passeport Algérien , le regime algerien va accorder des passeports algeriens a des etrangers comme: Jérôme Le Banner s’est rendu tout récemment à l’ambassade d’algérie afin d’obtenir son visa, où il a été reçu par deux des hautes personnalités du consulat qui lui ont proposé le passeport vert.

    Et j’en passe des injustices , en faites aux yeux de nos dirigeants le peuple Algérien ne vaut pas grand chose.

    Un seul heros le peuple Algérien!!!!!

  21. Salam Alaykoum

    Le passeport biométrique algérien entre les mains d’un fonds d’investissement américain, LE PASSEPORT BIOMÉTRIQUE ALGÉRIEN La sécurité des données confiée à des étrangers « mains étrangéres », Keynectis est loin d’être une entreprise comme les autres. Cette entité a été créée au début des années 2000 par le gouvernement français, afin de contrecarrer les Etats-Unis dans le domaine, très sensible, des nouvelles technologies et de la protection des données informatiques.

    Les tuteurs de Keynectis lui ont donné naissance un 14 juillet. Une date hautement symbolique pour ce qui est considéré, outre Méditerranée, comme «le pôle français de la certification numérique ». En quelques années d’existence, Keynectis est devenue une entité incontournable de la sécurisation et du cryptage des données. Son secret? Il n’est que partiellement dévoilé. Il est nécessaire de remonter le temps pour tenter de comprendre le rôle de cette entité. Vers la fin des années 1980, la France avait connu une avancée notable en matière de technologie informatique grâce, notamment, à Gemplus. Cette entreprise privée était alors considérée comme le leader mondial de la carte à puce. Une réussite qui ne tarde pas à attiser les convoitises. En 1999, Texas Pacific Group (TPG), un fonds d’investissement américain, devient l’actionnaire majoritaire de Gemplus. La nomination d’un nouveau Pdg, un Américain du nom d’Alex Mandl, éveille les soupçons des autorités françaises. Ces dernières découvrent que Mandl est très lié aux services de renseignement de ce pays et qu’il siège au Conseil d’administration d’In-Q-tel, un organisme spécialisé dans le développement des nouvelles technologies qui agit pour le compte exclusif de la CIA. La reprise de Gemplus tourne à l’espionnage industriel et technologique.

  22. Bonjour MR NEKKAZ ,je souhaite d’être un membre de votre parti .je suis de la wilaya de Biskra ,cadre responsable à la sonatrach.
    salutations

  23. salam,d’aprés ce que j’ai compri ,les conditions de formation d’un parti politique exige 100personne par le 1/3 des 48wilaya soit 1900 personne pourquoi vous voulez 100 000 personnes ?

  24. Bonjour,je ferais de mon possible pour que ce parti verra le jour inchallah,je suis à Paris,je vais contacter votre correspondant à Paris,afin de donner un souffle aux correspondants pour rassembler plus de signatures.
    Est ce possible d avoir une adresse à Paris de votre correspondant.
    Cordialement

  25. Monsieur nekkaz. Est ce que j’ai le droit d’être membre ou adhérente dans le mouvement de la jeunesse vu que je suis membre fondatrice d’un parti nouveau qui est le parti des générations algérienne je n’ai pas voulu poser cette questions au président du parti car je ne veux pas le toucher car il pensera que je vais les quitter je suis militante dans l organisation nationale de la continuité des générations depuis 17 ans. fidèle à mes compatriotes je veux militer dans votre mouvement mais sans froisser mes compatriotes

  26. Objet : Invitation pour être un intervenant à TEDxChréa2014

    Cher Monsieur Rachid NEKKAZ

    Avant tout je tiens à me présenter, je me nomme lamine MESTEK et je suis Fondateur de la Conférence écologique TEDxChréa

    Cet événement très récent en Algérie, est une déclinaison de la prestigieuse conférence TED. Elle est née en Californie, et regroupe les meilleurs orateurs issus de divers domaines. Novateur, écologiste et source d’inspiration se côtoient dans le but de partager leurs idées.

    Dans ces Conférences d’un genre particulier, chaque intervenant a jusque 18 minutes pour inspirer, faire rêver, émouvoir et bousculer à travers son histoire.

    Afin d’étendre le concept TED autour du monde, le programme TEDx a été créé. Il s’agit d’événements locaux organisés de façon indépendante et doivent respecter un certain nombre de critères définis par l’organisation mère « TED ».

    Après le succès de notre première conférence TEDxChréa2013, qui s’est tenu le 03 Juin 2013, sur les hauteurs de Chréa une montagne qui est considéré comme LE poumon de la région du Métidja.

    Nous avons souhaité poursuivre l’aventure affin d’offrir l’opportunité à davantage de monde de découvrir ce concept. La seconde édition de notre évènement se tiendra donc le 6 et 7 juin 2014.

    Conscients de l’importance et de l’envergure d’un tel sujet «l’environnement et le développement durable », nous travaillons activement pour rendre l’environnement un facteur du changement social. C’est pourquoi nous sollicitons votre participation en tant que Intervenant et souhaiterions que vous alliez accepter.

    En espérant que notre demande rencontre votre agrément, nous vous prions de recevoir, Monsieur, nos salutations les plus distinguées.

    Cordialement.

    Lamine MESTEK
    Président de l’association AIESEC LC BLIDA TEDxChréa http://www.tedxchrea.org

  27. bonjour

    merci pour le souffle d’espoir que vous avez donner a la jeunesse et au peuple algérienne je me présente :
    Dr Madani toufik chef de service transfusion sanguine EPH ELATTAF wilaya de aindefla
    Etant moi loin de la politique même pas intéresser par les discours et la langue de bois de la classe politicienne de la Algérie vous arriver vous avec un discours claire et avec des idées concrète et précise et contre tous les entraves des uns et des autres votre message et ton espoirs passe au cœur des algériens et des algériennes .intéresser pour rejoindre votre mouvement
    je vous pris monsieur Nakkaz de m’informer comment je peut créer un bureaux a la wilaya de aindefla bon courage et vivement pour le changement démocratique.que dieu t’aide et nous aide a faire un changement.

  28. SALAM AZUL BONJOUR .. CES TROIS MOTS ME DONNE AMPLEMENT ENVIE DE M’ENGAGER AVEC VOUS
    je suis natif de bejaia , je suis actuelement a paris , j’ai suivi avec interet vos intervention et je suis frappé par votre courage politque ; l’espoir que vous reveillez chez les jeunes , je suis donct impatient de faire partiede vos militant a paris pour une algerie meilleur qui unit ses enfants et qui ne marginalise pas les composante de son identité
    choukran thanmirth merci
    Nordine M
    paris

  29. bonsoir monsieur nekkaz je vous soutien depuis le début et je suis avec vous je vous offre ma compétence dans le domaine juridique vu ma capacité d »avocat obtenue au barreau d’oran je réside a Oran daira d’arzew

  30. SALAM 3ALEIKOUM, JE SUIS UNE CYTOYEN ALGERIENNE? JE VOUDRAIS ENSAVOIR PLUS SUR VOTRE PARTI ET VOTRE OBJECTIF, JE SUIS INTERESSE PAR VOTRE HUMANISME ET VOTRE DEVOUEMENT POUR VOTRE PAYS QUI EST LE MIEN EGALEMENT SANS ETRE NATIONALISTENOUS DEFENDONS NOS VALEUR MAIS SURTOUT VOTRE EFFORT CONSERNANT LES FEMMES PORTANTS LE NIGAB ET LEUR CHOIX.

    VOUS SOUHAITANT BONNE CHANCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *