DEMANDE DE GRACE DE L’INTELLECTUEL KAMEL DAOUD POUR LA LIBERATION DE RACHID NEKKAZ

Communiqué MJC du 28 octobre 2020

En mars 2019, au début du mouvement de contestation (Hirak) qui secoue l’Algérie, l’écrivain franco-algérien Kamel Daoud, prix Goncourt du Premier roman en 2015, intellectuel qui secoue le monde, avait une image négative de Rachid Nekkaz et de son action politique en Algérie.

En effet, il déclarait que : « Rachid Nekkaz n’était pas à l’origine du Hirak mais que ce sont les 130 jeunes kabyles tués en Kabylie entre 2001 et 2003, ce sont ceux qui sont passées par la casse prison, ce sont les gens qui ont été forcés de s’exiler, ceux qui ont perdu leur fortune. Rachid Nekkaz, c’est l’illustration de la tragédie algérienne, parce qu’on refuse un cadavre, on se retrouve entre les mains d’un « clown ». Il ne faut pas présenter cet homme qui est un agitateur et un sous-produit des smartphones et d’internet comme étant à l’origine de ce mouvement ».

Paroles peu flatteuses dû probablement à une erreur de jugement de Kamel Daoud concernant la personnalité et les objectifs de Rachid Nekkaz ainsi que sa façon de procéder sur le terrain.

En janvier 2020, la position de Kamel Daoud concernant Rachid Nekkaz évolue, Il commence à changer son opinion et à comprendre en partie l’action de Rachid Nekkaz.

Dans un texte d’analyse sur l’Algérie paru dans le plus important hebdomadaire français (le Point), Kamel Daoud affirme que le contrôle de la ruralité est la clef du pouvoir et que Rachid Nekkaz avait eu cette idée révolutionnaire d’aller vers l’Algérie profonde, mais qu’il n’a pas réussi car il était harcelé, arrêté, emprisonné par un régime que Rachid Nekkaz a réussi à mettre « en rage ».

Kamel Daoud continue son analyse en expliquant que l’Algérie rurale que les élites urbaines algériennes opposantes ont négligée, Rachid Nekkaz a eu l’intelligence de comprendre que l’Algérie n’est ni la place Audin ni la Grande poste.Le 22 octobre 2020 Kamel Daoud demande, à travers une lettre adressée au président Abdelmajid Tebboune, de « gracier, à l’occasion du 1er novembre, Yacine Mebarki, Khaled Drareni, Rachid Nekkaz » et d’autres.https://www.leparisien.fr/…/algerie-l-ecrivain-kamel…

Le MJC remercie Kamel Daoud pour cet appel à la libération de Rachid Nekkaz et des prisonniers d’opinions. Mais également on espère qu’il prendra conscience de qui est vraiment Rachid Nekkaz et qu’il arrivera à la conclusion que Rachid Nekkaz est le principal initiateur du Hirak, chose acquise par beaucoup de monde dans cette Algérie profonde.

Qui est Rachid Nekkaz ?:Rachid Nekkaz est un intellectuel dans l’action ayant une analyse précise de la situation politique en Algérie, doté d’une intelligence créative et pratique lui permettant de trouver une solution à tout nouveau problème et de s’adapter dans un environnement changeant


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.