DEMANDE DE REMISE EN LIBERTE PROVISOIRE : VICE DE FORME

Communiqué MJC du 20 octobre 2020

Une conférence de presse a été organisée aujourd’hui avec le collectif d’avocats, composé de maitre Abdelkadir CHOHRA, maître Zoubida ASSOUL maître Yacine KHELIFI, qui s’occupe du dossier de Rachid Nekkaz.

Une demande de remise en liberté de Rachid Nekkaz a été déposée hier, le lundi 19 octobre 2020, auprès du tribunal.

Rachid Nekkaz a donné de ses nouvelles. Il se porte très bien et le moral est bon. Il est très bien traité par les autorités pénitentiaires.

Rachid Nekkaz salue les gens qui s’inquiètent pour lui ainsi que tous ceux qui demandent après lui. Il passe ses journées à lire et à écrire.

Rachid Nekkaz est incarcéré depuis plus de 10 mois à la prison de Koléa. Pour la 1ère fois, il a accepté que ses avocats déposent une demande de remise en liberté provisoire.

En effet durant son incarcération, à chaque fois qu’un avocat voulait déposer une demande de libération provisoire, Rachid Nekkaz a toujours refusé. Il ne voulait pas qu’on s’apitoie sur son sort car il estime que son affaire n’est pas judicaire mais politique.

Les circonstances ont changé car il y a « vice de forme ». L’arrêt permettant de renouveler la détention provisoire de Rachid Nekkaz  a été déposé avec 1 jour de retard donc juridiquement et pas la force de la loi Rachid Nekkaz devrait être libéré.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.