JUGE INSTRUCTION LIMOGÉ ET INCULPÉ POUR AVOIR ANNULÉ LE MANDAT D’ARRÊT INTERNATIONAL DE CHAKIB KHELIL

Communiqué MJC du 18 septembre 2020.

La cour d’Alger avait lancé le 12 août 2013 un mandat d’arrêt international contre l’ex-ministre de l’Energie et des mines Chakib Khelil, sa femme et ses deux enfants ainsi que d’autres personnes impliquées dans l’affaire dite Sonatrach 2.

Un juge d’instruction de la 9ème chambre du pôle pénal du tribunal de Sidi-M’hamed a été récemment limogé et inculpé pour avoir annulé le mandat d’arrêt international lancé contre Chakib Khelil et les membres de sa famille.

Le juge ainsi que le procureur général ont été déchargés de ce dossier, ils avaient également en charge le dossier de Kamel Chikhi  alias Kamel el Bouchi, importateur de viande et promoteur immobilier, accusé d’avoir importé 701 kg de cocaïne et d’être impliqué dans plusieurs affaires importantes de corruption. 

Lors de son interrogatoire, le juge a indiqué aux enquêteurs qu’il avait reçu des ordres de Tayeb Louh, ministre de la justice en activité de 2013 à 2019 et actuellement incarcéré.

Il est à parier que peu de gens en Algérie vont se lamenter sur le sort de ce juge dont sa mission première était d’accomplir tous les actes utiles à la manifestation de la vérité. C’est un exemple qui devrait faire réfléchir certains juges appelés à juger prochainement des journalistes et des militants innocents.

Rachid Nekkaz a été le tout premier a dénoncer Chakib Khelil, il a mené de nombreuses actions contre lui dont l’une des premières a permis de faire capoter la visite Chakib Khelil dans une zaouïa de Aïn-Merane, lorsque l’ex-ministre de l’énergie se voyait comme un possible présidentiable. Rachid Nekkaz est celui qui a le plus contribué à la chute de Chakib Khelil.

Ce qu’il faut principalement retenir dans toutes ces affaires c’est que la CORRUPTION EST DEVENUE UNE ARME DE DISSUASION PERMETTANT DE MAINTENIR UN ÉQUILIBRE DANS LE POUVOIR. CHAQUE PERSONNE, CHAQUE CLAN DÉTIENT UN DOSSIER DE CORRUPTION SUR L’AUTRE.

Le seul qui n’a rien à voir avec cette corruption généralisée c’est : RACHID NEKKAZ. Il est le principal responsable de la mise sur la place publique de certaines affaires concernant des personnalités importantes.

On peut comprendre pourquoi aucun média, aucun politique, ne parle de lui. Rachid Nekkaz est l’un des principaux initiateurs du Hirak et il il a acquis une crédibilité qui gêne ceux qui visent le pouvoir.

Rachid Nekkaz est incarcéré depuis 288 jours soit 9 mois et 13 jours.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.