LE PRÉSIDENT DE L’ORGANISATION ALGÉRIENNE DES DROITS DE L’HOMME (OADH) PARLE DE LA SITUATION DE RACHID NEKKAZ

Communiqué MJC du 10 février 2021.

Dans cet entretien dans le journal EL WATAN monsieur Kamel Maâchou , président de l’organisation algérienne des droits de l’homme (OADH) parle de la situation de Rachid Nekkaz .

Monsieur Kamel Maâchou développe plusieurs arguments avec lesquels nous sommes d’accord.

Mais nous militants du MJC nous regrettons plusieurs choses.

1/ Monsieur Kamel Maâchou ne demande pas clairement de la LIBÉRATION DE RACHID NEKKAZ. En effet, il parle de la nécessité du respect du code de procédure pénale alors que la détention de Rachid Nekkaz est illégale puisqu’il aurait du être libéré dès le 5 avril 2020 pour vice de forme.

2/ Monsieur Kamel Maâchou en tant qu’Algérien, regrette de voir l’affaire de Rachid Nekkaz être prise en charge par des étrangers. Mais monsieur Kamel Maâchou aurait dû intervenir depuis longtemps.

Des millions d’algériens avaient connaissance depuis des mois de l’illégalité et l’injustice de la détention Rachid Nekkaz.

Surtout depuis que les algériens sont informés que Rachid Nekkaz est gravement malade et qu’il a été transféré dans une prison aux portes du désert d’une façon arbitraire.

Après avoir programmé des manifestations devant Amnesty international à Paris la semaine dernière et prochainement devant le Conseil des droits de l’homme à Genève en Suisse avec un dépôt de plainte en préparation, le MJC regrette que monsieur Kamel Maâchou en qualité de militant des droits de l’homme n’intervienne que maintenant après des étrangers.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.