L’ÉTAT DE SANTÉ DE RACHID NEKKAZ S’EST AGGRAVÉ DANS LA PRISON D’EL ABIODH SIDI CHEIKH

5ème lettre de Rachid Nekkaz de la prison d’EL Abiodh Sidi Cheikh.

Salam, Azul, Bonjour,

J’ai demandé à mes avocats de saisir l’Organisation des Nations unies (ONU) pour NON-ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER.Après une période de 50 jours sans médicament, sans médecin et sans consultation à l’hôpital, suivi d’un transfert illégal de la prison de Koléa près d’Alger à la prison de d’El Abiodh Sidi Cheikh située à 700 Km au sud-ouest d’Alger, ma maladie s’est empirée.

Je souffre d’une hypertrophie de la prostate qui s’est fortement développée ces derniers jours. Le poids de ma prostate est passé de 28 g le 29 décembre 2020 à 41 g le 17 février 2021 soit une augmentation de 46% entrainant une hausse importante du volume de celle-ci.Le poids d’une prostate normale chez un homme est environ de 20 à 25 g.

Malheureusement ce processus est irréversible pour moi, on ne peut plus revenir en arrière.

Al-hamdou-lliah, grâce à la pression des avocats du HIRAK que je remercie énormément, des médecins ont pu confirmer ce diagnostic alarmant en réalisant hier sur moi, le mercredi 17 février, toute une série d’examens médicaux en prison.

En effet, (3) trois médecins sont venus spécialement de l’hôpital l’Elbiadh, situé à 125 Km de la prison ainsi que (3) autres trois spécialistes dont un chirurgien de Tizi Ouzou, un radiologue indépendant de Bejaia et un médecin chef d’Oran.

Par ailleurs, ces (6) six médecins ont confirmé que mon dossier médical, établi lors de mon incarcération à la prison de Koléa, a bien été falsifié avec des analyses de sang « non conforme » écrit au stylo et une analyse du PSA de la prostate indiquant un nom masqué avec un correcteur de couleur blanche qui ne m’appartient pas.

Face à ce scandale médical, doublé d’un flagrant abus de pouvoir du « délinquant constitutionnel  » BELKACEM ZEGHMATI, mes avocats vont de nouveau déposer une plainte auprès de la cour suprême d’Alger ainsi que saisir le Comité des droits de l’homme de l’ONU à Genève pour NON-ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER et abus de pouvoir.

Cette plainte sera dirigée contre le directeur général des prisons qui est le RESPONSABLE de la falsification du dossier médical de Rachid Nekkaz à Koléa, contre le procureur général d’El-Bayadh qui a COUVERT cette falsification du dossier médical de Rachid Nekkaz et contre le délinquant constitutionnel BELKACEM ZEGHMATI qui est le DONNEUR D’ORDRE de cette falsification du dossier médical de Rachid Nekkaz.Malgré tout, j’entamerai ma grève de la faim de 29 jours, ce vendredi 19 février, pour un HIRAK professionnel quotidien et pacifique.

Je tiens tout particulièrement à adresser mes sincères remerciements aux 14 avocats qui sont venus me voir en prison, n’hésitant pas à faire plus de 1500 km aller-retour.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.