HIRAK JUDICIAIRE OBJECTIFS.

Communiqué MJC du 7 juillet 2020

Rachid Nekkaz se félicite et soutient le « HIRAK JURIDIQUE » dans son initiative pour réformer la nouvelle constitution algérienne.

Le « HIRAK JURIDIQUE » est un groupe de 22 avocats et de juristes qui militent pour un véritable État de droit en Algérie.

Le prochain référendum doit être une occasion historique pour le peuple algérien de choisir entre deux projets de constitution :

1 / La constitution du gouvernement « Régime présidentielle ».

2 / La constitution du Hirak Juridique « Régime parlementaire ».

Dans un régime présidentiel, tout le pouvoir est concentré entre les mains

du président de la République, lui offrant une mainmise totale sur toutes les institutions et neutralisant tout contre-pouvoir.

Dans un régime parlementaire, c’est le chef du parti politique qui obtient la majorité des voix aux élections législatives, qui devient automatiquement le chef du gouvernement.

Le président nomme uniquement le ministre de la défense et le ministre des affaires étrangères, comme en Tunisie, notre pays frère.

Dans la constitution de la 2ème république, tous les élus devront avoir au minimum une licence ( APC , APW, APN , CONSEIL DE LA NATION) , pour construire une démocratie de la méritocratie et des compétences afin d’ aider l’Algérie à sortir enfin de son sous-développement « La bonne personne au bon endroit ».

Rachid Nekkaz a proposé au Hirak juridique que les juges soient élus par le peuple parmi des candidats spécialistes en droit ( Juges , Avocats, Juristes et professeurs en droit ).

Cette idée a été proposé en 1920 par l’Emir Khaled (petit fils de l’Emir Abdelkader ) pour garantir l’indépendance de la justice et mettre fin à « la justice du téléphone ».

Si la constitution du Hirak Juridique est approuvée par la majorité du peuple le président Abdelmadjid Tebboune sera invité a nommé un vice-premier ministre parmi les 22 hommes de loi dont la mission est d’appliquer la nouvelle constitution et d’organiser des élections législatives dans un délai maximum de six mois.

La constitution de la 2ème République Algérienne sera présentée par le Hirak Juridique le 20 Août 2020 Inchallah, je ne suis pas homme de loi mais je fais « confiance à 100% au Hirak Juridique « Gloire et éternité à nos martyrs

Si vous voulez soutenir ou rejoindre le HIRAK JURIDIQUE contacter le :

0551-13-97-37 ou khelifi.yacineavocat@gmail.com

RACHID NEKKAZ ENTENDU PAR LE JUGE

Communiqué MJC du 23  juin 2020

Comme nous vous l’avons annoncé, il y a quelques jours, Rachid Nekkaz a été entendu, ce lundi 22 juin, sur le fond de son dossier par un juge d’instruction.

Cette audition qui devait se dérouler sur le lieu de détention de Rachid Nekkaz à la prison de Koléa pour cause de coronavirus a finalement eu lieu au tribunal de Dar El-Beïda (Alger).

Après cette audition, le juge d’instruction a décidé de transmettre le dossier d’accusation. Les chefs accusations qui semblent être retenus mais à confirmer  sont « incitation au meurtre » et  « attroupement non armé »

Si le pouvoir politique décide d’aller au bout de sa démarche, une date de procès sera établie et Rachid Nekkaz sera jugé en première instance par un tribunal.

Le dossier d’accusation concernant Rachid Nekkaz n’a pas été transmis, comme on peut le lire dans la presse, à la chambre criminelle qui dépend de la Cour suprême, organe judiciaire qui statut sur les pourvois en cassation formés contre des jugements.

REPRISE MANIFESTATION FRANCE

Communiqué MJC du 19 juin 2020

Depuis juin le conseil d’Etat en France a suspendu l’interdiction de manifester qui avait été prise suite à la pandémie du Covid21.

Par conséquent, le Mouvement de la Jeunesse et du Changement (MJC) France reprend ses actions pour un changement pacifique en Algérie.

Le MJC organise un rassemblement pacifique, place de la RÉPUBLIQUE à Paris, le dimanche 21 juin 2020 de 14H à 18H, afin de mobiliser les algériens de France pour demander la libération de tous les détenus politiques de l’HIRAK .

AHMED OUYAHIA ET ABDELMALEK SELLAL EN PRISON

Communiqué MJC du 16 juin 2020

Plusieurs ministres ainsi que des hommes d’affaires ont comparus, ce lundi 15 juin, devant le tribunal de Sidi-Mhamed à Alger pour des affaires de corruption liées au montage automobile ainsi que pour l’utilisation de goudron pour les routes.

Parmi les accusés figurent deux anciens premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

Ces deux politiciens professionnels qui ne servent que leurs propres intérêts n’ont eu de cesse de multiplier pendant des années les obstacles contre Rachid Nekkaz pour le neutraliser dans son combat pour un changement pacifique en Algérie et surtout contre la corruption.

Ahmed Ouyahia n’a pas hésité à faire arrêter arbitrairement Rachid Nekkaz plusieurs fois pour des motifs fallacieux. Après avoir constaté que cela n’avait pas d’effet, cet ex- premier ministre a donné en 2016 des instructions pour modifier la constitution en introduisant l’obligation de 10 années de résidence en algérie spécialement pour le candidat Rachid Nekkaz.

Abdelmalek Sellal n’a pas hésité lui aussi à solliciter la France pour faire arrêter Rachid Nekkaz plusieurs fois et pour le faire condamner à 2 mois de prison ferme, malgré le fait qu’il avait des autorisations, pour ces nombreuses manifestations sur les Champs-Elysées face à l’appartement de la fille de M.Sellal .

Si ce procès débouche sur des condamnations avec peine de prison ferme et par la saisie réelle de tous les biens malhonnêtement acquis par ces accusés grâce à l’argent de la corruption, c’est une bonne chose.

En effet, nous ne pouvons que soutenir ce type d’initiative qui est un bon début mais pas suffisant au regard du nombre très important des affaires de corruption durant ces 20 dernières années.

Rachid Nekkaz a une certitude concernant monsieur Ahmed Ouyahia et monsieur Abdelmalek Sellal, c’est qu’ils ne sont pas innocents.

RACHID NEKKAZ: LUTTE CONTRE LES CORROMPUS ET COMPLICITÉ DE LA FRANCE

Communiqué MJC  du 13 juin 2020

Compilation d’extrait vidéos de Rachid Nekkaz lors de ses nombreuses manifestations en France contre des personnalités politiques algériennes corrompus telles que Abdeslam Bouchouareb, Chakib khelil, Amar Saadani, Abdelmalek Sellal et le traître d’Abdelmoumen Ould Kaddour.

Des corrompus qui ont abusé de leur fonction pour se remplir les poches, détourner l’argent public et appauvrir l’Algérie.

Comme Rachid Nekkaz le disait justement il y a quelques années dans ces extraits vidéos, ils finiront tous par chuter et rendre des comptes un par un.

Mais ce qui est le plus intolérable et inadmissible c’est la complicité de la France, pays des droits de l’homme et souvent moralisateur, avec ces personnages corrompus.

Il est certain que Rachid Nekkaz a été celui qui a le plus contribué à l’émergence du Hirak, il n’a jamais arrêté de combattre, de dénoncer, jour après jour, durant 7 années contre ces corrompus et contre les multinationales.

RACHID NEKKAZ PRISE D ‘OTAGE

Communiqué du 12 juin 2020

Il y avait 5 ans, en  juin 2015, Rachid Nekkaz était invité à faire une interview pour une chaîne de télévision avec une journaliste dans une cafétéria à Dubaï.

Quand subitement des terroristes armés font irruptions dans cette cafétéria et prennent en otages tous celles et ceux qui sont présents.

Il s’est avéré que cette  prise d’otage fictive était organisée pour les besoins d’une caméra cachée.

Ce type d’émission avec comme trame de fond le terrorisme était de mauvais goût car simuler une fausse prise d’otage n’est pas une chose acceptable lorsque nous voyons la détresse et l’humiliation des victimes de ce canular.

Mais ce qu’il faut retenir de cette vidéo c’est la réaction de Rachid Nekkaz qui est beaucoup plus parlante que de nombreuses analyses.

Comportement qui nous permet de  comprendre en partie la vraie personnalité de Rachid Nekkaz.

En effet, nous constatons dans cette vidéo que Rachid Nekkaz fait preuve de calme et de maîtrise. Rachid Nekkaz ne panique pas face au danger et il essaye avec succès de calmer et de réconforter les otages dont certains se mettent à paniquer et à crier.

Un comportement courageux et exemplaire que très peu de personnes, voir même des personnalités politiques, auraient eu dans ce type de situation.

Rachid Nekkaz démontre aussi sa capacité a faire preuve de sang froid dans des situations extrêmes. C’est une qualité indispensable et nécessaire pour occuper des fonctions importantes au sommet de l’état.

REINSERTION : ENSEIGNEMENT DE L’ANGLAIS AUX PRISONNIERS

Communiqué MJC du 09 Juin 2020.

Rachid Nekkaz est détenu depuis le 4 décembre 2019, soit187 jours de détention à la prison de Koléa, après avoir été accusé injustement d’atteinte à l’unité nationale et de planification d’opérations destinées à empêcher l’élection présidentielle de décembre 2019.

Suite à notre visite au centre pénitentiaire de Koléa pour parler de sa défense dans l’attente de son procès, Rachid Nekkaz dont le parcours de militant inlassable pour la justice et la démocratie en Algérie est connu de tous, nous a fait part de son souhait après plusieurs mois de détention de se rendre utile en Prison.

En effet, Rachid Nekkaz souhaite participer à sa façon à la réinsertion des détenus qui est l’une des principales missions de l’administration pénitentiaire.

Rachid Nekkaz a décidé d’adresser, au directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion via le directeur de la prison de Koléa, une demande officielle pour enseigner l’anglais et l’espagnol aux détenus afin de favoriser leur réinsertion professionnelle.

Le secteur touristique en Algérie sera dans les prochaines années créateur d’emplois et un pilier de la croissance économique de notre pays.

Par conséquent, l’apprentissage et la maîtrise des langues sera plus que nécessaire pour former les animateurs, les guides-accompagnateurs, les techniciens et tous les acteurs dans ce secteur qui va devenir stratégique au regard des atouts de l’Algérie qui possède un littoral de 1600 km avec de très belles plages et le Grand Sud algérien, que Rachid Nekkaz a parcouru,  avec ses magnifiques paysages volcaniques (massif du Hoggar) et lunaires  (Tassili N’Ajjer) ainsi que les  plaines de pierres et de sable.

Rachid Nekkaz s’engage également à enseigner les bases et les outils de gestion de l’entreprise aux détenus afin que l’entrepreneuriat prenne une place de plus en plus importante dans notre pays en soutenant ces créateurs qui contribueront à la création de richesses et qui seront des acteurs importants de l’après-pétrole.

Pour atteindre cet objectif, Rachid Nekkaz s’engage à enseigner ces matières durant toute sa période d’incarcération, voir même 365 jours par an s’il était condamné à plusieurs années de prison.

RACHID NEKKAZ VS OULD KADDOUR: HAUSSE DES CARBURANTS

Communiqué du 07 juin 2020

Les prix des carburants ont augmenté de 10% à 20% sur l’ensemble du territoire national. La situation sociale et financière des algériens devient de plus en plus difficile

– Essence normale à 43,71 DA

– Essence sans plomb 41,62 DA

– Essence super à 45,97 DA

– Gazoil à 29,01 DA

Le projet de loi de finances 2020, il y a encore 3 mois, ne prévoyait aucune hausse des prix pour les carburants mais la chute importante du prix du pétrole à changer la situation.

Pendant que les algériens souffrent, tout va très bien pour l’ex- président directeur général de Sonatrach, de 2017 et limogé en avril 2019, Abdelmoumen Ould Kaddour, que Rachid Nekkaz a toujours considéré comme un corrompu, un espion et un traite à la solde de pays étrangers.

Abdelmoumen Ould Kaddour profite bien de ses biens mal acquis ainsi que des millions de dollars détournés.

Huit mois après avoir été viré de son poste de directeur de la Sonatrach, il a signé récemment en janvier 2020 un contrat de travail auprès de la société pétrolière et gazière américaine ExxonMobil, l’une des dix plus importantes entreprises au monde.

Il semblerait que c’est son « pote » l’ex ministre de l’énergie Chakib Khalil, l’un des chefs de la bande des 40 voleurs, qui est intervenu à son tour auprès de son « copain » l’ex-président directeur général de Halliburton, Dick Cheney, dont les algériens connaissent les actions au Moyen-Orient pour service rendu et sauver le soldat  » Ould Kaddour « .

En effet, le PDG de la Sonatrach Ould Kaddour a racheté en mai 2018 la raffinerie d’Augusta en Italie qui appartenait à la société ExxonMobil, raffinerie qu’elle cherchait à vendre depuis 5 ans.

Dans ce milieu, un pote ou un copain c’est une personne avec qui on s’entend très bien et avec laquelle on aime passer du bon temps et faire des affaires.

Pendant ce temps-là, les algériens passent du mauvais temps et ils sont en colère car rien de sérieux n’est fait pour extrader Abdeslam Bouchouareb, Chakib khelil et les autres acteurs de la corruption en fuite à l’étranger.

Monsieur Abdelmajid Tebboune doit rapidement agir car la situation va se dégrader, les algériens veulent des arrestations et récupérer ce qui a été volé.

MARCHES DU HIRAK

Communiqué MJC du 26 mai 2020

Le MJC approuve les marches de soutien pour les détenus du HIRAK qui ont eu lieu, dans plusieurs villes du pays dont à  Kherrata, pendant la fête de l’Aïd El Fitr.

Ces actions sont un succès malgré l’interdiction de manifester dans ce contexte difficile de pandémie du Covid-19.

Rachid Nekkaz, en prison depuis 172 jours, se félicite de la mobilisation des algériens pour demander la libération de tous les détenus du Hirak

Rachid Nekkaz est convaincu, que dans les mois à venir, la contestation populaire ne vas pas faiblir et qu’elle va s’amplifiée car les algériens veulent un vrai changement.

En effet, Rachid Nekkaz est persuadé que plus les pouvoirs publics mettront du temps à engager un vrai dialogue avec le Hirak, pour la fin d’un système qui a conduit durant deux décennies l’Algérie dans des difficultés importantes, plus la situation va se dégrader dans le temps.

GENERALISATION DE L’ANGLAIS EN ALGERIE

Communiqué du MJC du 24 mai 2020

Le ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr Chems Eddine Chitour, a déclaré récemment que « L’Algérie a raté son entrée dans le XXIe siècle » ainsi que « Tous les pays du monde écrivent, enseignent et publient en anglais ».

Le ministre de l’éducation estime que l’Algérie doit aller vers une généralisation de l’anglais à l’université.

Le 14 janvier 2014, Rachid Nekkaz avait déclaré qu’il s’engagera à remplacer, s’il était élu président, progressivement le français par l’anglais dès l’école primaire et à l’université pour préparer la jeunesse algérienne aux défis technologiques de demain.

Six années plus tard les arguments développés à l’époque par Rachid Nekkaz sont aujourd’hui repris par le ministre.

Lire: http://nekkaz-mjc.com/langlais-remplacera-le-francais-a…

Ce n’est pas la première fois, ni la dernière fois que des propositions du programme de Rachid Nekkaz sont reprises par des membres des derniers gouvernements. L’une des propositions de Rachid Nekkaz, actuellement en discussion, est la création d’un poste de vice-président dans le projet de la nouvelle constitution.

Durant des années, lors de ses deux tentatives pour se présenter aux présidentielles de 2014 et de 2019, Rachid Nekkaz a dû subir les attaques de personnes, malhonnêtes et de mauvaise foie, niant les propositions pertinentes de son programme, son honnêteté, son patriotisme et son statut d’intellectuel.

Ce statut d’INTELLECTUEL dans l’ACTION est la principale raison de la réticence de personnalité politique en Algérie à venir débattre avec Rachid Nekkaz mais aussi de le considérer comme l’un des principaux initiateurs politisés du HIRAK qui a toujours su ce qu’il faisait pour promouvoir un vrai changement en Algérie.

PS:Rachid Nekkaz est emprisonné depuis 170  jours, il va bien , toujours pas de procès devant un tribunal militaire de programmé.

LIBERATION MILITANTS HIRAK

Communiqué MJC du 19 mai 2020

La justice algérienne a libéré, dans la nuit du dimanche 17 mai, le président de l’association Rassemblement Action Jeunesse (RAJ) Abdelouahed Fersaoui et le militant Brahim Daouadji.

Le MJC se félicite de ces libérations et à l’instar des déclarations de Abdelouahed Fersaoui à sa sortie de prison, Rachid Nekkaz estime également qu’il n’y aura pas de liberté totale tant que les autres détenus se trouvent encore en prison.

Par ailleurs, le MJC avait organisé, ces derniers mois, plusieurs rassemblements afin de demander la libération de tous les militants du HIRAK actuellement en prison.

Rachid Nekkaz est en prison depui168 jours. Il se porte bien et son moral est bon.

Bientôt 6 mois sans date de procès auprès d’un tribunal militaire, cela s’explique par le fait que Rachid Nekkaz à un statut bien particulier pour les pouvoirs publics.

Il est l’un des principaux initiateurs du Hirak et il y a de forte chance que la dynamique du Hirak reprend de plus belle avec Rachid Nekkaz en liberté.

HAUSSE PRIX DES CARBURANTS

Communiqué MJC du 14 mai 2020

Les prix des carburants connaissent une nouvelle augmentation en Algérie. Une hausse en moyenne de 6% pour les essences (l’essence super à 44,35 DA, l’essence normal à 41,32 DA et l’essence sans plomb à 44 DA ) et une hausse de 15% pour le diesel soit 26,63 DA.

Il y a deux mois le projet de loi de finances 2020 ne prévoyait aucune hausse des prix pour les carburants et l’électricité mais l’effondrement des recettes de l’Etat dû à la chute importante du prix du baril de pétrole à changer la donne.

Les algériens des classes populaires ont beaucoup de mal à joindre les deux bouts pour vivre et ils seront les premières victimes de cette crise économique qui s’annonce très difficile.

Les algériens les plus humbles ne supportent pas de payer alors que les principaux acteurs de la corruption courent toujours et qu’ils profitent à l’étranger de leurs biens mal acquis et des milliards de dollars détournés.

Rachid Nekkaz demande encore à monsieur Abdelmajid Tebboune d’utiliser tous les moyens pour extrader Abdeslam Bouchouareb, Chakib khelil, Farid Bedjaoui et tous les acteurs de la corruption en fuite à l’étranger.

Petit point positif aujourd’hui, il semblerait que les messages de Rachid Nekkaz commencent à trouver un écho favorable puisque monsieur Abdelmadjid Tebboune vient d’ordonner une enquête sur l’affaire de la vente, par la Sonatrach, du fuel défectueux au Liban.

C’est bien mais pas suffisant, Rachid Nekkaz recommande à monsieur Abdelmadjid Tebboune de procéder rapidement à des extraditions et à récupérer l’argent de la corruption car l’Algérie en a grandement besoin.

REVISION CONSTITUTIONNELLE

Communiqué MJC du 13 mai 2020

La révision de la Constitution décidé par le président Abdelmadjid Tebboune est dans sa phase opérationnelle puisque l’avant-projet de sa réforme vient d’être distribué, il y a quelques jours, aux représentants de la société civile choisis par le pouvoir, aux syndicats et aux partis politiques.

Malheureusement, les principaux leaders du Hirak, reconnus par la grande majorité d’algériens, tels que Rachid Nekkaz, KarimTabou et d’autres, sont exclus de cette consultation.

La dernière modification de la constitution a eu lieu en mars 2016 à la demande de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika. A l’époque cette révision était présentée comme un gage de démocratisation. Elle devait élargir les droits et les libertés du citoyen, conforter les fondements de l’Etat de droit et consolider l’indépendance de la justice.

Concrètement cette révision de la constitution a abouti dans les faits à une régression puisque l’article 51 a écarté des algériens binationaux des hauts postes et a contribué à mettre en doute le patriotisme de millions d’algériens de l’étranger. L’article 87 a également été adopté (anciennement article 73 dans la constitution d’avant mars 2016) afin de neutraliser le candidat à la présidence Rachid Nekkaz qui devait attester d’une résidence de 10 ans en Algérie pour être éligible à la  présidence de la République alors que lors de sa 1ère tentative en 2014 cela n’était pas nécessaire.

Cet avant-projet du président Abdelmadjid Tebboune comporte 73 propositions concernant, le pouvoir judiciaire, le renforcement de la séparation des pouvoirs, les prérogatives du président, du chef du gouvernement et du Parlement.

En ce qui concerne la lutte contre la corruption Rachid Nekkaz demande de nouveau au Président Abdelmadjid Tebboune d’utiliser tous les moyens pour extrader Abdeslam Bouchouareb ainsi que Chakib khelil et Farid Bedjaoui de nouveau cités avec la Sonatrach dans une affaire de carburant défectueux au Liban. Il en va de sa crédibilité sur sa volonté de lutter contre la corruption.

Bonne nouvelle, une des propositions de Rachid Nekkaz, qu’il a souvent évoqué, pendant des années, durant le mandat de l’ex- président Abdelaziz Bouteflika dans l’incapacité de gouverner, a été reprise. C’est la nomination d’un poste de vice-président.

Ce n’est pas la première fois, ni la dernière, que des ministres, des politiques reprennent des proposions du programme de Rachid Nekkaz.

En conclusion, même si quelques articles seront modifiés, dans le fond la future constitution ne sera pas trop différente de celle d’aujourd’hui, constitution héritée de l’ex- président Abdelaziz Bouteflika.

Il est à prévoir que cette réforme de la constitution ne vas pas recevoir un accueil favorable auprès du Hirak qui réclame une assemblée constituante pour un véritable changement. Le futur référendum pour valider cette nouvelle constitution risque d’être un échec en matière de participation comme la dernière élection présidentielle de décembre 2019.

PS: Rachid Nekkaz va bien et son moral est excellent ,  il est emprisonné depuis 161 jours.

DEMANDE ARRESTATION CHAKIB KHELIL ET ABDESLAM BOUCHOUAREB

Communiqué MJC du 10 mai 2020

Rachid Nekkaz demande une nouvelle fois au président de la république algérienne, monsieur Abdelmadjid Tebboune, qui s’est engagé devant le peuple algérien à lutter rigoureusement contre la corruption d’arrêter les anciens ministres Chakib khelil et Abdeslam Bouchouareb.

En effet, l’ancien ministre de l’Énergie et des Mines, Chakib khelil et l’ancien ministre de l’industrie, Abdeslam Bouchouareb, jugés et condamnés par la justice algérienne font parties des principaux acteurs de la bande qui a pillé l’argent public de l’Algérie.

Abdeslam Bouchouareb surnommé le  » ministre requin » à cause de sa voracité pour les affaires est toujours soutenu par la France. N’oublions pas l’acharnement, pendant de nombreuses années, de la justice française contre Rachid Nekkaz, lorsque celui a été le premier dès 2014 à dénoncer les biens mal acquis de Abdeslam Bouchouareb.

En effet, au lieu de soutenir la démarche d’un militant luttant contre la corruption, mal qui explique le retard de l’Algérie et de nombreux pays en Afrique en matière de développement dans de nombreux domaines. La France ainsi que ses complices algériens , la bande des 40 voleurs, n’ont eu de cesse de criminaliser Rachid Nekkaz.

Depuis 6 mois Rachid Nekkaz est en prison, aucune réaction de la classe politique en Algérie et aucun soutien des médias pour celui qui est l’un des principaux initiateurs du Hirak.

Rachid Nekkaz adresse une nouvelle fois un message président, monsieur Abdelmadjid Tebboune, sans actions fortes, comme l’extradition de Abdeslam Bouchouareb et de Chakib khelil, la lutte contre la corruption sera perçue comme une imposture par le peuple algérien.

La crise du coronavirus prendra fin prochainement en Algérie Insh’Allah. Le Hirak reprendra et il jugera du sérieux de la lutte contre la corruption.

ECHEC DE TOTAL EN ALGERIE

Communiqué MJC du 5 mai 2020

Grande victoire, le  PDG de Total, Patrick Pouyanné, vient d’annoncer aujourd’hui, ce mardi 5 mai 2020,  que la compagnie pétrolière TOTAL ne pourra pas acquérir les actifs pétroliers et gaziers de la compagnie américaine Anadarko en Algérie.

En effet, l’américain Occidental Petroleum a communiqué officiellement pour annoncer que TOTAL ne pourra pas acquérir les actifs de Anadarko malgré un accord signé en mai 2019 en vue du rachat des actifs pour 8,8 milliards de dollars.

C’est une grande Victoire pour l’Algérie car TOTAL ne contrôlera pas 50% du pétrole algérien.

Mais c’est aussi la victoire d’un homme, Rachid Nekkaz,  qui pendant plus de 5 ans a organisé des dizaines d’actions en France et en Algérie contre TOTAL pour l’empêcher d’exploiter le gaz de schiste et de contrôler 50% du pétrole algérien.

Rachid Nekkaz est le principal acteur de l’échec de TOTAL en Algérie. Il ne faut pas se tromper sans son activisme le projet de TOTAL d’acquisition en Algérie aurait réussi.

Si Rachid Nekkaz est aujourd’hui en prison depuis 153 jours, c’est d’avoir expliqué en novembre 2019 que les algériens ont le droit de prendre les armes contre les députés favorables à l’adoption de la loi sur les hydrocarbures mais aussi qu’il fallait dégager TOTAL.

La majorité du peuple algérien connait le rôle déterminant de Rachid Nekkaz dans cet échec de TOTAL.

La mafia des 40 voleurs est en échec et elle fera tout pour neutraliser et détruire Rachid Nekkaz.