Programme : Suppression du Salaire du Président de la République

Salam, Azul,

Qu’en pensez-vous?

Pour 2014, en Algérie :

Je propose la suppression du salaire du Président de la République qui sera rémunéré à hauteur d’un 1 Dinar symbolique.

1 Dinar

1  DC’est non seulement important sur le plan du symbole mais aussi et surtout sur le plan de l’exemplarité.

L’Algérie qui a obtenu la médaille de bronze de la corruption (classée 105 sur 107 pays corrompus selon l’ONG Transparency International) a le devoir non seulement de lutter farouchement contre la corruption mais d’avoir à la tête de l’Etat un Homme honnête, compétent, visionnaire et surtout désintéressé.

Un Président ne doit pas se servir mais servir le pays et son peuple.

C’est pourquoi je considère que celle ou celui qui aspire aux plus hautes responsabilités d’un Etat doit le faire avec un souci de moralité, d’exemplarité et de dévouement total à l’intérêt général et à la chose publique.

Car dans ma philosophie, être Président de la République ce n’est pas un métier; c’est un sacerdoce.

Par ailleurs, dans le même esprit, je propose la baisse des salaires des Ministres et des Parlementaires (Députés et Sénateurs) à hauteur de 30%.

Merci.

Rachid Nekkaz
Candidat à l’élection présidentielle
Algérie 2014


Commentaire

Programme : Suppression du Salaire du Président de la République — 18 commentaires

  1. bonsoir mr nekkaz je trouve votre programme pour l’Algérie pas mal j’aimerai bien et tout les algériens bien sur voire se programme sur le terrain moi personnellement ma voix et le voix de tout ma familles pour toi je veut sel ment te donné un point de vus j’aimerai bien quand tu passe président ce que qui consterne l’emploi je veut que tout les employés algérien qui travaille dans des entreprise privé serons assuré au caisse d’assurance par ce que je parle de moi tonc je travaille dans le secteur du bâtiment ya pas d’assurance bien sur oné obligé d’accepté de travailler dans ces conditions par ce que je suis un père de 4 enfants et ce que je veut te demandé ces tes important je veut que l’état prend en charge les chômeur en attendant que l’état lui offre un emploi stable surtout je parle des père de familles par ce que ces tres dure d’être sont emploi avec une responsabilité pareil je te souhaite une bonne chance vive l’Algérie pour une Algérie tous pour une Algérie moderne et démocrate

    tout mes salutation

  2. Bonjour Monsieur Nekkaz,

    D’abord, je tiens à m’excuser d’avoir publié un commentaire très long, dans un autre de thème de votre programme présidentiel, alors que je viens de me rendre compte, que chaque point avait sa rubrique de commentaires.

    Pour votre proposition de suppression du salaire de président, je la trouve vraiment osée et sincère.

    Ceci dit, je dirais qu’il faudrait peut-être juste soumettre le salaire à un plafonnement, car il se peut qu’il y ait un président n’ayant d’autre source de revenu, que sa fonction de président.

    Ce par contre, sur quoi, j’insiste, c’est la transparence en matière de dépenses publiques, genre un président n’a pas le droit de prendre l’avion où il veut, quand il veut, au gré de ses humeurs ou d’acheter des biens personnels, s’enrichir de façon illégale ou aller dans des hôtels luxueux, avec l’argent du contribuable.

    Bravo encore une fois à votre démarche sincère.

    Salutations,

    Adzayri !

  3. Monsieur Nekkaz je relis toutes vos propositions et je me dis c’est cela mon Algerie et celle qui conviendrait le mieux a tous les Algeriens.Vous me faite rêver et mon dieu cela faisait longtemps que ce n’était pas arriver .

  4. Pas nécessairement la surpression du salaire puisque cela risque de fermer les portes aux prochains candidats s’ils ne sont pas nantis. Par contre, mettre en place un bureau indépendant chargé de l’étique permettrait de maintenir une certaine qualité dans la gouvernance.

  5. nous sommes conscients et ce,bien avant ceux qui nous gouvernent, que la corruption a atteint un niveau jamais égalé ni dans le temps ni dans l’espace.Elle est entrée dans le registre »NORMAL ».Le drame c’est que cela ne nous choque plus car cela se fait au vu et au su de TOUS . Quelle est la solution ? 1) LA JUSTICE ?
    2)L’ ECOLE ?
    L’augmentation des salaires n’est pas LA solution.Nous vivons les après augmentations …c l’enfer!!!
    Tout travail mérite salaire !mais pas de SMIG à 18000DA des retraites à 8000Da et 15000DA pendant que des « représentants du peuple « se font chouchouter à VIE!!!

  6. Ce n’est pas le salaire du Président qui revient cher à l’Etat mais son train de vie c’est à dire tout ce qui concourt à sa fonction: Résidences: un Président en a plusieurs hélas parfois nécessaires pour raison de sécurité; mais pas besoin de meubler luxueusement
    « Cour » Tous les conseillers (à limiter); garde rapprochée (selon le degré de confiance qu’il a eners son peuple), secrétaires particuliers, cuisiniers(s), garde-robe (à limiter) …….
    Dépenses enendrées par ses déplacements aussi bien à l’Intérieur qu’à l’extérieur du pays notament la mobilisation des moyens matériels (avion; vehicules de prestige, motards,.) et humaiins (renforcement sécurité donc déplacement de garde républicaune, bataillons de cRS….) et surtout mobilisation de fonctionnaires d’autres ministères pour faire bien
    Cadeaux lors déplacement ou réceptions ….
    et j’een passe. Salaire du Présisident? 0.1% de ce qu’il pourrait couter.

  7. Bonjour,
    Je vous propose de d’éliminer les avantages dont bénéficient les ministres et les hommes politiques en Algérie.
    Faire de ministre une fonction à responsabilité et non à privilège et avantages.

  8. Bonjour M.NEKKAZ,
    sur ce sujet, je ne peux dire que ce n’est pas normal, c’est vrai un président est là pour servir et pas se servir mais si on parle travail; alors pour tout est effort fourni une personne doit être rétribuée. vous ne pourrez pas dire à quelqu’un je t’embauche et je te paye pas. c’est pareil le peuple s’il vous donne mandat (il vous embauche) donc il vous paye de sa contribution (l’argent de l’état, le fisc..)
    fraternellement.

  9. salam 3alaikom .je pense que c important puisque l augmentation de salaire d une facant aleatoire c pas effecace .meme si un homme prend 40000 dn/mois c pas suffisant pour nourire une famille compose de4membres si il achete ls poduit necessaires seleument ca cout 45000dn/mois. en outre le dinar a perdue sa valeur sur le plan mondial 1lira saoudi =30 dn algerien c grave
    rabi ywafkak

  10. bonne idée, mais il ne faut pas supprimer carrément le salaire du président de la république il le faut un salaire comme tout les citoyens pour subvenir à ses besoins quotidiens

  11. Donc seuls les riches peuvent être président? Et comment un président peut-il accomplir cette tâche au mieux si il travaille en même temps?

    • Si Abdelkader,
      Etre président, ce n’est pas métier, c’est un sacerdoce, un service qu’on doit rendre gratuitement à la Nation et au pays.
      Si certaines personnes cherchent à devenir Président pour avoir en échange un salaire ou de l’argent, je les invite à faire autre chose pour être au service du pays dans une Commune, une Wilaya, un Ministère, une association etc…

      • Bonjour,
        Parfois, il se trouve que celui qui a les meilleurs idées n’est pas forcément un riche, donc il a besoin d’un salaire lui aussi. A mon avis, si il n’a pas de salaire c’est peut être lui qui sera le premier corrompu.

      • Je pense qu’un chef d’état ou une personne au pouvoir, quel que soit le niveau de celui-ci (de la municipalité à la présidence), doit accepter un salaire raisonnable. Cela permet de limiter les tentations de corruption (bien qu’un homme intègre n’a pas besoin d’un salaire élevé pour résister à la tentation) mais aussi simplement de vivre dignement. Et par dignement, je n’entends pas « dans l’opulence et le luxe », mais simplement disposer de quoi se nourrir, travailler et vaquer aux activités citoyennes.

        Un président payé 1 €, seul un nanti peut se permettre un si bas salaire. Les autres ont besoin de pouvoir assurer « l’après » de la présidence, mais aussi disposer de réserves pour pouvoir mener des projets à buts personnels ou collectifs.

      • Je pense qu’un chef d’état ou une personne au pouvoir, quel que soit le niveau de celui-ci (de la municipalité à la présidence), doit accepter un salaire raisonnable. Cela permet de limiter les tentations de corruption (bien qu’un homme intègre n’a pas besoin d’un salaire élevé pour résister à la tentation) mais aussi simplement de vivre dignement. Et par dignement, je n’entends pas « dans l’opulence et le luxe », mais simplement disposer de quoi se nourrir, travailler et vaquer aux activités citoyennes.

        Un président payé 1 €, seul un nanti peut se permettre un si bas salaire. Les autres ont besoin de pouvoir assurer « l’après » de la présidence, mais aussi disposer de réserves pour pouvoir mener des projets à buts personnels ou collectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *