Un Calife spirituel musulman pour lutter contre le terrorisme / To establish a Caliphate (a spiritual, non-political muslim authority) in order to fight against terrorism

Lislam_dans_le_monde_aujourdhuiCommuniqué

Rachid Nekkaz, candidat aux élections présidentielles algériennes, prône la mise en place d’un Calife spirituel musulman pour lutter contre le terrorisme

Il fera de la mise en place d’un calife spirituel musulman un des objectifs de sa campagne présidentielle en sillonnant les pays musulmans jusqu’en avril 2014.

___________________

Aujourd’hui, le défi majeur de l’Algérie et des Etats musulmans, est l’amalgame entre islam et terrorisme.

Depuis la fin du califat ottoman en 1924, l’islam et les musulmans ont perdu leurs repères. Cette perte de repères est démontrée par la prolifération des groupes terroristes depuis 35 ans qui se revendiquent d’un islam radical polymorphe depuis l’Afghanistan jusqu’au Nigéria.

Bien que proclamant l’islam comme religion d’Etat, ces pays ont été incapables de lutter efficacement et durablement contre ses groupes et ces déviations de l’islam qui nuisent considérablement à l’image de l’islam et des musulmans à travers le monde. C’est parce qu’il y a un vide institutionnel musulman que ces groupes essaiment impunément partout dans le monde.

Que faire ?

Il y a urgence aujourd’hui à créer les conditions de la renaissance d’un Califat spirituel musulman qui constituera la plus haute autorité morale et spirituelle de l’islam dans le monde. Ce sera l’antidote de l’Islam contre le terrorisme des groupes islamistes qui dès lors ne pourront plus revendiquer la moindre parcelle de légitimité islamique pour justifier leurs violences.

Pour réaliser cet objectif, Rachid Nekkaz propose aux 57 Etats musulmans qui font partie de l’organisation de la coopération islamique (OCI) de nommer chacun leur Imam national.

Ces 57 Imams nationaux, constituant la shoura musulmane, se réuniront tous les 5 ans pour élire le calife spirituel de l’Islam qui incarnera la voix de l’Islam, ses principes essentiels et veillera à réagir avec justice à toute atteinte à l’islam et aux musulmans dans le monde.

Et pourquoi pas faire en sorte que ce Calife spirituel musulman soit à Istanbul ?

Bio express

En 2000, Rachid Nekkaz a publié un livre-entretien avec les chefs d’Etat du G7 ( Clinton, Blair, Shröder, Chirac…) sur l’avenir de l’Humanité et les enjeux de la Paix dans le Monde.

En 2001, après l’attaque du Word Trade Centrer, Rachid Nekkaz a créé le Forum Citoyen des Cultures Musulmanes afin d’œuvrer pour une meilleure image des musulmans dans le Monde.

Depuis 2010, devant le vote des Lois liberticides anti-Niqab en France et en Belgique, Rachid Nekkaz a créé un fonds de défense de la Liberté d’un million d’euros pour payer toutes les amendes des femmes portant le Niqab librement dans la rue.

Contact :

Rachid Nekkaz
Candidat aux élections présidentielles algériennes.
www.nekkazpresident.com
Tel Algérie : (213) 7 72 21 84 01
Tel France : (33) 6 60 41 90 59

——————————

To establish a Caliphate (a spiritual, non-political muslim authority) in order to fight against terrorism

The single major challenge facing Algeria and all muslim countries today, is the amalgam or association between islam and terrorism.

From the the end of the ottoman caliphate in 1924 forward, islam and muslims have lost their points of reference. This loss of « landmarks » has been demonstrated, through the last 35 years, by the proliferation of terrorist groups who define themselves as representing various forms of radical islam, from Afghanistan all the way to Nigeria.

Though proclaiming islam as a state religion, these groups or countries have been incapable of efficiently fighting, on a long-term basis, against these deflections of islam and their associated groups, who considerably harm the image of islam and its people worldwide. It is because of this institutional vaccum that these groups have and continue to spread with impunity throughout the world.

What is to be done ?

Today, we are faced with an urgent need to create favorable conditions for the rebuilding of a mulsim spiritual caliphate (unlike the caliph as a state leader). This leader will act as the highest spiritual authority for world islam. The founding of this Spiritual Caliphate will constitute an Islamic andidote against the various extremist islamic groups who, from then on, will no longer be allowed to claim any legitimate islamic territory with which to justify their violent actions.

In order to meet this objective, I ask the 57 muslim states forming the “Organisation for Islamic Cooperation” (OCI) to each name their national Imam. This group of 57 Imams, constituting the muslim “choura electorate” , are to meet every 5 years to vote for their single spiritual leader, whose mandate will be to embody the voice of Islam and its peaceful principles, and to react to all breaches to islam’s and muslims’ identities. And, why not, this Caliph should be based in Istanbul.

Regarding this subject, as a historian myself, in my own name today and in the name of the arab world tomorrow, I would like to apologize to the Ottoman empire for the moral and spiritual error commited by the arabs during their revolt of 1916. Indeed, ever since this forgotten or overlooked arab revolt organized by the initiative of France and England, the muslim world has lost its compass.

Ever since that 1016 moral mistake, the muslim world has been durably divided. Of course, the Ottoman empire had its faults and weaknesses. Indeed. My apology to the “High or Ottoman Porte” has, as its goal, to go forward — to draw a moral roadmap towards a Commonwealth between all muslim countries, in order for the richer ones to help those that have financial difficulties.

The Algeria of Boumedienne and of Bouteflika, in 1974, had been successful in requesting the United Nations to launch a true reflection on a new world order between the Northern and Southern states. This new Muslim Commonwealth will aim to launch a similar proactive reflection, as well to ask rich muslim states to offer support to those which are poor.

 

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Commentaire

Un Calife spirituel musulman pour lutter contre le terrorisme / To establish a Caliphate (a spiritual, non-political muslim authority) in order to fight against terrorism — 6 commentaires

  1. Pauvre de vous !

    Vous avez censuré mon commentaire dans lequel je vous reprochais d’avoir rayé le Sahara Occidental de la carte de votre saugrenu califat spirituel et je disais qu’en déclarant de la frontière algéro-marocaine votre envie de réouverture de cette dernière, vous confirmiez être plus un maroquin qu’un algérien.

    C’est très bien alors que vous ayez demandé à être déchu de la nationalité française car vous êtes un anti liberté d’expression et vous voulez faire croire aux algériens que vous êtes un démocrate, les prenant pour des crétins.

    Double pauvre de vous donc, même si vous êtes riche financièrement, ce qui ne vous permettra jamais d’être considéré car vous n’avez aucune valeur.

    • Nenuphar,
      Je ne censure le commentaire de personne dès lors que ce n’est pas une insulte gratuite.
      Je t’invite à un peu de modération dans vos propos SVP.
      Au sujet de la carte pour illustrer mon propos sur la mise en place d’un Calife spirituel de l’islam pour lutter contre le terrorisme qui ternit l’islam dans le monde, cette carte n’avait pas vocation à omettre tel ou tel pays. Elle avait juste pour objectif de montrer l’espace que les pays musulmans occupent dans le monde. Cette carte du monde est tirée du site de Larousse : http://www.larousse.fr/encyclopedie/images/Lislam_dans_le_monde_aujourdhui/1011384
      A bientôt inshaallah

  2. Rien qu’à voir la carte où vous effacez l’existence du Sahara Occidental, faisant table rase des résolutions internationales, je ne vous fais pas confiance et ce d’autant plus, par ailleurs, que vous militez pour l’ouverture de la frontière algéro-marocaine alors que le Maroc inonde l’Algérie et détruit sa jeunesse par ses drogues sans même évoquer les paroles va-en-guerre de sa « classe » politique.

    On ne peut pas faire confiance au Maroc tout comme à vous même qui semblez le défendre contre vents et marées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *